MAI demande de passer du temps au jardin

Fleurs Dans la 2ème quinzaine, repiquez les annuelles et sortez les jardinières en les mettant d’abord à mi-ombre. Surveillez les rosiers, traitez contre l’oïdium et les pucerons. Semez les annuelles, plantez dahlias, bégonias, glaïeuls. Laissez sécher sur place les tulipes et jacinthes, ne les déterrez pas encore. Laissez aussi le feuillage fané des narcisses afin que les pieds se multiplient.

Arbres et arbustes Arrosez les arbres récemment plantés. Attention à l’oïdium qui peut toucher les lauriers.

Pelouse Continuez à tondre régulièrement le gazon.

Jardin Au potager, semez les haricots beurre, mangetouts et grains rouges, salades, cardons, pois ridés, l’épinard d’été, la courge, le potiron, le salsifis, le radis d’été, la bette, la carotte de fin de saison. Plantez les aubergines, concombres, courgettes, melons, poivrons, piments. Éclaircissez les semis du mois dernier. Remuez le compost. Il peut être nécessaire d’arroser si le temps est sec. Buttez les pommes de terre lorsque les plantes atteignent 15cm. Récoltez les premières petites carottes et les pommes de terre primeur. Spécial Tomates : Plantez ou mais plantez bien : il est important d’attendre que la température du sol soit suffisamment réchauffée, ce qui correspond à peu près au moment ou les températures nocturnes ne descendent pas sous les 10°C. Vous pouvez aussi attendre les Saints de glace du 11, 12 et 13 mai.on enterre toujours le plan plus profondément qu’il ne l’était dans son godet, jusqu’aux deux premières vraies feuilles, car la tige ayant la facultés de s’enraciner spontanément, on augmente sa capacité à capter eau et nutriments, ce qui rend la plante plus vigoureuses. Le sol doit être riche car la tomate est gourmande, soit un à deux kilos de compost ou de fumier par pied. Enfoncer le tuteur dès à présent afin de ne pas blesser les racines en le faisant plus tard. Arrosez tous les jours après la plantation, pis espacez pour atteindre un rythme de croisière de 3 à 5 litres tous les 3 à 4 jours. trop d’eau entraine l’éclatement des fruits. Évitez aussi les arrosages irréguliers qui provoquent la maladie au nom curieux mais parfois parfaitement évocateur du "cul noir" Sitôt que vous plantez un pied de tomate, vous vous faites un ennemi mortel, le mildiou. redoutable maladie cryptogamique capable d’anéantir toute une culture, elle se développe grâce à la chaleur et à l’humidité. les pluies d’été sont donc pour lui un parfait écrin, mais un simple arrosage, en touchant le feuillage peut avoir le même effet. Arrosez donc aux pieds. C’est également la raison pour laquelle on espace les pieds de 50 à 60cm sur des rangs distants de 80cm minimum, afin de garantir une bonne circulation d’air. des pulvérisation de bouillie bordelaise ou de purin de prêle tous les quinze jours devraient vous aider à vous prémunir contre ce malfaiteur. Menez correctement vos pieds en supprimant les gourmands qui partent des aisselles de chaque feuilles, afin d’augmenter la quantité de sève disponible pour les fruits qui seront plus gros, moins nombreux certes, mais plus savoureux. Coupez définitivement la tête quand vous avez atteint 6 à 7 bouquets de fruits pour garantir un mûrissement total en fin de saison. Intercalez des œillets d’Inde entre vos pieds de tomates, ainsi vous les préserverez des attaques d’aleurodes et de nématodes.

Fruits Éclaircissez les fruits des pommiers, poiriers, pêchers pour n’en garder que 2 ou 3 par bouquet. Pulvérisez un fongicide sur les jeunes arbres. Vous pouvez encore planter de petits fruits en conteneur.

Plantes d’ornement Arrosez abondamment mais veillez à ce que l’eau ne stagne pas. Ajoutez de l’engrais liquide. Attention à ne pas placer vos plantes directement au soleil.